Sommet de l’élevage : Marine Le Pen soigne sa campagne

522
0
Partagez :

Le sommet international de l’élevage de Clermont-Cournon a reçu la visite de Marine Le Pen, la Présidente du Front Nationale. Celle-ci a réitéré son discours contre l’Europe.

La 25e édition du Sommet international de l’élevage, a été une occasion pour des politiques de venir tâter le pouls des électeurs. Après Stéphane Le Foll, qui a été hué jeudi, Hervé Gaymard, François Fillon et Bruno LeMaire, c’est fut au tour de Marine le Pen de faire sa visite dans ce salon exceptionnel. Celle-ci a effectué un déplacement à cet événement qui occupe la troisième place parmi les salons de l’élevage en Europe.

Et comme le monde rural est touché de plein fouet par des crises répétitives, Marine Le Pen, a tenu à prononcer un discours qui critique les politiques européennes. « La politique des migrants et l’agriculture sont les deux domaines dans lesquels, l’Europe a échoué » lâche-t-elle sans concession.

L’Europe actuelle, est une Europe dirigée avec le gourdin, une Europe qui châtie et qui exige. C’est différent de l’Europe que nous voulons. Cette Europe-là est rejetée par la majorité des citoyens européens.»

Elle n’est pas venue nous écouter…

Mais son discours n’a pas séduit les agriculteurs « Je ne suis pas naïf » lance Romain, un éleveur de Charolais. « Je lui ai fait part du malaise par lequel, la filière passe, mais je sais qu’elle n’est pas venue pour nous écouter, mais pour faire sa campagne. Ces politiques ne sont pas finalement différents ! »

Par contre, d’autres agriculteurs étaient séduits par son discours. Michel de dire, « j’ai fait mes débuts à la Confédération paysanne, maintenant, je peux voter pour Marine. Je pense qu’elle a la capacité de nous aider à régler ce problème ! » Indique le paysan. « Au départ nous étions sur une petite route, celle-ci devient plus grande, certainement que nous nous retrouverons sur l’autoroute un jour », lance-t-il d’un ton amusant.

Marine Le Pen en a profité pour faire un bain de foule, pris des photos avec des jeunes, a été applaudie alors qu’elle frappe sur la Commission européenne et ceux qui font du mal aux agriculteurs.

Partagez :
Cedric