Patrimoine : Marine Le Pen accrochée par «le Canard enchaîné»

1107
0
Share:

Pendant que la présidente du FN est suspectée d’avoir abaissé la valeur d’une partie de son patrimoine, l’hebdomadaire apporte l’ampleur des manquements supposés.

Patrimoine : Marine Le Pen épinglée par «le Canard enchaîné»

Le Canard enchaîné publiera en une ce mercredi, un article sur le patrimoine de Marine Le Pen avec plus de détails sur certaines absences reprochées par la justice à la patronne du Front national. Depuis le 7 janvier, elle fait l’objet d’une enquête préliminaire du parquet national financière, une procédure visant premièrement Jean-Marie Le Pen avant d’être étendue à sa fille. La justice suspecte les deux députés européens d’avoir abaissé la valeur réelle de leur patrimoine immobilier dans les déclarations d’impôts transmises en 2014 à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

Mais si l’on tien compte des informations dévoilées en décembre par Libération, la pléthore de la sous-évaluation était de presque 60% pour chacun des Le Pen. Le Canard enchaîné énonce encore ces montants. Celui-ci souligne que Marine Le Pen est propriétaire à travers une société civile immobilière, de 12,5% de la propriété familiale de Montretout, à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), Jean-Marie Le Pen qui détient de son côté 75% de la SCI. D’après les déclarations de Le Pen, la maison vaut 1,8 million d’euros, les parts de Marine Le Pen étant donc de 225 000 euros.

Marine Le Pen accuse son père

Interpellée par la HATVP, le fisc aurait cependant donné une estimation différente fin 2015. Il indique que le domaine a une valeur égale à 3,6 millions d’euros, les parts de Marine Le Pen étant donc de 450 000 euros, soit le double du montant avancé. Joint par le Canard, Marine Le Pen a tout mis sur son père, expliquant avoir envoyé à la HATVP l’évaluation réalisée par ce dernier.

L’autre sous-estimation arguée par le Canard c’est celle d’une maison qui se trouve à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). Appartenant à Marine et Jean-Marie Le Pen, le bâtiment a été déclaré pour une valeur de 350 000 euros par ses propriétaires. Après contrôle, le fisc et la HATVP lui donne une valeur réelle de 3,3 millions d’euros, donc multiplié par dix fois par rapport à la première valeur.

Share:
Tom