Justice : Christiane Taubira quitte le gouvernement et remplacée par Urvoas

1101
0
Share:

Ami du Premier ministre Manuel Valls, Jean-Jacques Urvoas fut le président de la commission des Lois de l’Assemblée nationale.

La Ministre de la Justice, Christiane Taubira, qui ne soutient pas la réforme constitutionnelle de la déchéance de nationalité, a quitté le navire gouvernemental. Elle a déposé sa démission au chef de l’Etat, François Hollande, qui a choisi le député du Finistère Jean-Jacques Urvoas pour la remplacer, d’après une annonce faite par l’Elysée ce mercredi.

hristiane Taubira « aura conduit avec certitude, résolution et aptitude la réforme de la Justice…

François Hollande et Christiane Taubira « ont convenu de l’exigence d’arrêter ses fonctions au moment où le débat sur la révision constitutionnelle commence à l’Assemblée nationale, aujourd’hui (mercredi) en commission des Lois », d’après les écrits de l’Élysée dans un communiqué Christiane Taubira « aura conduit avec certitude, résolution et aptitude la réforme de la Justice et joué un rôle responsable dans le vote du mariage pour tous », a apprécié François Hollande.

 » Parfois résister, c’est rester, parfois résister, c’est partir ».

« Parfois résister, c’est rester, parfois résister, c’est partir. Par fidélité à soi, à nous. Pour le dernier mot à l’éthique et au droit », a de son côté écrit, la désormais, ex Garde des Sceaux à travers un tweet. L’ancienne-députée de Guyane s’est dite « digne » de son action Place Vendôme depuis 2012. Elle a surtout fait voter au Parlement la loi permettant le mariage homosexuel. « La Justice est devenue plus solide et vitale.

Comme celles et ceux qui s’y sacrifient tous les jours, je la rêve invaincue », écrit-elle. Familier de Manuel Valls, spécialiste des questions de sécurité, Jean-Jacques Urvoas âgé de 56 ans est en ce moment, le président de la commission des Lois de l’Assemblée nationale. Il était de ce fait, chargé d’une mission solutionner la réforme constitutionnelle de la déchéance de nationalité, une réforme que Christiane Taubira avait publiquement critiquée à maintes reprises.

Jean-Jacques Urvoas « portera, aux côtés du Premier ministre, la révision constitutionnelle et va préparer le projet de loi qui renforce la lutte contre le crime organisé et la réforme de la procédure pénale », souligne l’Élysée.

Share:
Tom