Le Crédit agricole affectée par la révélation sur le scandale des Panama Papers

828
0
Partagez :
panama_index1

Alors qu’il présentait les résultats trimestriels, du Crédit agricole ce jeudi 12 mai, Philippe Brassac, directeur général de Casa, l’entreprise cotée de la banque a tenu à s’exprimer par rapport aux révélations du Monde impliquant l’établissement dans l’affaire des Panama Papers.

Philippe Brassac, directeur général de Crédit agricole SA a voulu saisir cette opportunité qui lui a été donnée lors de la présentation des résultats trimestriels pour fustiger l’accusation dont elle fait l’objet le journal Le Monde par rapport l’affaire des « Panama Papers ». D’après le journal dans son édition du jeudi, le Crédit agricole a créé et utilisé, depuis les années 1990, 1.129 sociétés offshore hébergées au sein du cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca, impliquée dans un vaste scandale d’évasion fiscale internationale.

Ces divulgations ont sonné comme une fanfare au point où les sénateurs l’ont évoqué lors de l’audition de Frédéric Oudéa directeur général de la Société générale, par la commission des finances du Sénat.

« Nous avons été blessé par l’article du journal Le Monde beaucoup vu que depuis de nombreuses années, nous avons lancé un programme visant à faire face à l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent. Nous effectuons un contrôle systématique de la droiture fiscale de nos clients, cette exigence de conformité fait partie de engagements les plus importants » a lancé Philippe Brassac avant le début de la conférence téléphonique avec la presse.

Partagez :
Tom